Activité 3: Continuer de planifier


La résilience est un processus et la planification un cycle. Cela signifie qu’une fois toutes les étapes de planification franchies, l’évaluation des progrès et l’application de stratégies deviennent continues afin de renforcer encore la résilience de la collectivité face aux catastrophes. Une fois terminés le cycle de planification et la période d’application, il faut évaluer ce qui a fonctionné et ce qui n’a pas fonctionné.

adrp_4_step3

 

Il faut aussi déterminer s’il est nécessaire de revoir le profil de votre collectivité et l’évaluation des risques et de la résilience. Voyez s’il y a eu dans votre collectivité des changements (p. ex. nouveaux membres, perte de quelques résidents, profil d’emploi et profil économique modifiés, changements de gouvernance) qui pourraient modifier votre évaluation des atouts et des faiblesses. Voyez si des risques ont changé (p. ex. changements sur le plan environnemental ou de l’exploitation qui font augmenter ou diminuer les risques). Enfin, demandez-vous si le profil de résilience de votre collectivité a changé en raison des mesures prises pour améliorer la résilience ou en raison de tout autre changement intervenu dans votre collectivité, votre région ou votre province/territoire. Rappelez-vous que la résilience est un processus et qu’elle n’est pas figée à jamais. Elle évolue avec la collectivité et avec le temps.

Ce processus de réévaluation relance le cycle de planification. Apportez des changements au plan en fonction de vos progrès et revoyez votre démarche et vos stratégies, au besoin. Pendant l’application de votre plan, vous découvrirez peut-être que certaines stratégies ne sont pas aussi efficaces que vous le pensiez à l’origine ou que certaines des mesures prises ont eu des conséquences négatives imprévues. L’équipe de planification devrait adapter, au besoin, les objectifs, les activités et les échéanciers afin de réaliser la vision et les objectifs de votre collectivité en matière de résilience. Vous allez peut-être devoir aussi trouver d’autres ressources pour mettre en œuvre de nouvelles activités et viser de nouveaux objectifs.

Avec le temps, la planification devient plus facile. Par exemple, toutes les informations recueillies vont être mises à profit dans le prochain cycle. La vision de la collectivité ne devrait pas changer. Il en est de même de la plupart des objectifs à long terme. Vous pouvez choisir de collecter d’autres données que vous n’avez pas eu le temps de recueillir la première fois. Vous pouvez décider d’inclure une évaluation d’autres risques ou concentrer vos efforts sur les mêmes domaines prioritaires. En vous attachant à une planification et à une application continues, vous réussirez à sensibiliser davantage votre collectivité à la résilience et à mieux la préparer à des catastrophes éventuelles.



×