Activité 2: Recueillir des informations


Dans la première activité ci-dessus, l’équipe de planification a sélectionné, au moyen de l’outil d’analyse des risques (AR) les risques qui, selon vous, méritent le plus d’attention. Dans l’activité 2, vous trouverez et recueillerez toutes les données sur la collectivité dont vous aurez besoin pour de remplir L’indice de Résilience Autochtone (IRA) et l’indice de résilience aux dangers (IRD).

Votre équipe répondra probablement sans problèmes à certains éléments de l’IRA, alors que d’autres nécessiteront des connaissances d’expert. Par exemple, les pompiers, les premiers intervenants ou l’équipe de recherche et de sauvetage peuvent avoir une connaissance des plans en cas de catastrophe, des plans et des équipements qui existent dans la collectivité. Les représentants des gouvernements locaux et régionaux peuvent fournir des informations importantes, comme des données démographiques, des plans économiques et des plans d’utilisation des terres. D’autres personnes peuvent connaître les risques auxquels est exposée la collectivité et savoir dans quelle mesure elle est préparée à les affronter.

Il faut aussi reconnaître que vous ne serez pas à l’abri des surprises dans votre collecte de données. D’autres membres de la collectivité peuvent avoir une connaissance des atouts « cachés », comme la connaissance de plantes médicinales, l’expérience de catastrophes passées, des compétences en rédaction de demande de subvention, ou bien les connaissances que peut offrir une entreprise locale. Rappelez-vous que plus vous faites participer de membres de la collectivité au processus, plus vous sensibilisez à la préparation aux catastrophes et la résilience. Plus vous sensibilisez la population, plus la collectivité devient résiliente.

Une fois que vous avez une bonne idée des informations dont vous aurez besoin, vous devrez décider de la ou des méthodes que vous utiliserez pour les recueillir. Certaines sont rapides et faciles, d’autres prennent plus de temps, mais permettent probablement de recueillir des données plus riches et plus précises.

Click Here for Methods
  • Consult Subject Matter Experts: Some members of your community, such as the fire chief, local governance representatives, (such as the Chief/Mayor and Council), first responders, or those responsible for emergency management will have specific information for the Disaster Management section and parts of the Community Resources section of the ARI.
  • Consultez avec des Experts en la Matière:  Dans votre collectivité, des personnes comme le chef des pompiers, les représentants de la gouvernance locale (comme le chef/maire, les conseillers ou leaders communautaires), les premiers intervenants ou les personnes chargées de la gestion des mesures d’urgence auront des informations précises sur l’aspect gestion des catastrophes et sur celui des ressources communautaires de l’IRA.
  • Organisez des Entretiens et/ou des Groupes Témoins:  Des entretiens en face à face ou en petits groupes (groupes témoins) constituent une bonne façon de recueillir les opinions de la collectivité sur sa résilience.
  • Organisez des Réunions Communautaires:  Des réunions communautaires permettent de toucher plusieurs personnes à la fois et la discussion est particulièrement utile pour parvenir à un point de vue approfondi et commun sur les facteurs de résilience.
  • Distribuez des questionnaires de sondage: Un sondage rapide avec des questions précises représente une méthode peu coûteuse pour recueillir l’avis des résidents sur les facteurs de résilience. Ces questionnaires peuvent être distribués (et recueillis dans une boîte sur place) dans des lieux très fréquentés, comme le bureau de poste ou la bibliothèque. On peut aussi les utiliser pour animer les entretiens et les groupes témoins.
  • Promenade D’étude ou Tour en Voiture ou à Pied:  Cette méthode consiste à parcourir la collectivité afin de faire un inventaire visuel des ressources, des actifs, des points faibles et d’autres éléments importants localement, y compris pour localiser les immeubles clés, les rivières et autres lieux naturels qui peuvent présenter des risques, les endroits où les groupes de personnes vulnérables vivent ou se réunissent (école, centre de santé, etc.).
  • Photo et Notes:  Photographiez les caractéristiques de votre collectivité, comme les infrastructures clés (caserne de pompiers, salle communautaire, école, ponts, tours de communications, etc.), les zones vulnérables (plaines inondables ou zones de glissement de terrain, lieux publics en décrépitude, etc.), et d’autres choses intéressantes qui vous aideront à la définir. Créez un collage de ces photographies dans un lieu bien visible tel que la salle communautaire (remarque : vous pouvez le combiner avec votre carte de l’étape 1).
  • Documents de Recherche: Statistique Canada pourrait mettre des données à votre disposition, de même qu’une organisation cadre (p. ex. Assemblée des Premières Nations), l’administration locale de votre collectivité ou le bureau de bande (si vous en avez un) ou encore la bibliothèque ou les archives historiques locales.


×